IESSID

Le secret professionnel empêché, une éthique pour éclairer les missions du travail social.

 

Résumé


Les modifications récentes du secret professionnel sont révélatrices des tensions qui traversent le travail social. Interroger les missions de travail social, revisiter
les repères déontologiques nous permettront de mieux nous positionner.


Dates


Vendredis 15 et 29 novembre 2019

Lieu


HE2B Campus IESSID
Rue de l’Abbaye 26
1050 Bruxelles


Objectifs


Le Comité de Vigilance en Travail Social organise une formation de deux jours pour les travailleurs sociaux sur les enjeux éthiques autour du secret professionnel. Ces formations se déroulent sur deux journées, dans divers lieux en Wallonie et à Bruxelles. Elles se veulent être de riches moments d’échange et d’analyse entre les travailleurs sociaux.

  • Proposer un lieu de réflexion et de débat pour les travailleurs sociaux qui
    sont souvent très isolés et démunis face aux problèmes d’éthique et de
    déontologie qu’ils rencontrent dans leur pratique ;
  • Rappeler les repères déontologiques et le secret professionnel dans ses
    différents contours.
  • Interroger les missions du travail social en revisitant les grandes
    évolutions de ces trente dernières années.

Contenu

Des travailleurs sociaux se trouvent de plus en plus confrontés à des volontés d’instrumentaliser leur travail. Face à des pressions toujours plus fortes et plus nombreuses de la part de certains pouvoirs publics, de responsables institutionnels ou d’autres acteurs, des travailleurs sociaux sont amenés tantôt à activer, tantôt à contrôler, tantôt à dénoncer, plutôt qu’à accompagner et à aider des personnes en difficulté. Un peu partout, les finalités et les pratiques professionnelles ne se réfèrent dès lors plus aux balises fondamentales du travail social.


La formation nous permettra de s’arrêter sur des évolutions inquiétantes qu’a connu le travail social : enjeux sécuritaires, activation et contrôle, logique marchande, attaques du secret professionnel.


Nous reviendrons aussi sur les contours du secret professionnel tant dans sa mécanique que dans ses fondements déontologiques. Une place importante sera laissée à l’analyse de situations pratiques et de cadres de travail.

Méthodologie


Chacune des deux journées comporte des moments d’exposé et de présentation du cadre et des moments d’échange d’expériences et d’exercices pratiques. Une place importante sera laissée à l’analyse de situations pratiques et de cadres de travail.

NB : nombre max d’inscrits à la formation : 15

Formateurs


La formation est assurée, chaque fois, par deux membres du bureau du CVTS. La particularité de chaque duo est de rassembler un professeur d’école sociale et un
travailleur social.


A Bruxelles : Marc Chambeau et Caroline Legrand


Inscriptions

Lien vers le formulaire d'inscription en ligne : https://forms.gle/EB1CCR5iMjAAtN9L9
Date limite : le 25 octobre
Prix : 160 € à verser sur le compte n° : BE06 0912 1207 0422
avec la communication suivante : URFCTS - NOM Prénom - Formation CVTS - Novembre 2019
L’inscription n’est confirmée que lorsque le paiement est effectué.

 

Informations complémentaires

Pour toute question, vous pouvez nous contacter au 02/629.04.01 ou par e-mail à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sciences politiques et sociales - HE2B

 

Portes ouvertes 2018-2019

Venez découvrir nos 5 formations lors de moments d'échanges conviviaux.
L'équipe pédagogique se tiendra à votre disposition pour présenter les objectifs et les axes proposés dans nos différents cursus.
Ce sera également l'occasion de découvrir nos locaux et les activités offertes tout au long de l'année académique.

 

 

Assistant.e social.e

soirée d'information le lundi 24 juin 2019 à 18h

Samedi 7 septembre 2019 de 10h à 13h

 

Bibliothécaire Documentaliste

soirée d'information le lundi 24 juin 2019 à 18h

Samedi 7 septembre 2019 de 10h à 13h

 

Master en Ingénierie et action sociales

soirée d'information le lundi 24 juin 2019 à 18h

Samedi 7 septembre 2019 de 10h à 13h

 

Sciences et techniques du jeu

soirée d'information le lundi 24 juin 2019 à 18h

Samedi 7 septembre 2019 de 10h à 13h

 

Travail psychosocial en santé mentale

soirée d'information le lundi 24 juin 2019 à 18h

Unité de Recherche en Sciences et Techniques du Jeu

 

Présentation

L’Unité de Recherche en Sciences et Techniques du Jeu fut créée en 2017 à la suite d’un accord de coopération lancée avec le master en sciences du jeu à Paris XIII et la formation en sciences et techniques du jeu de l’IESSID. Elle fait suite à une demande de plusieurs membres du personnel enseignant de pouvoir s’impliquer dans différentes activités ou groupes de recherches.


Objectif

L’unité de recherche s’est constituée dans une volonté de jouer un rôle intermédiaire entre la recherche fondamentale en université et les nombreuses activités de formation et médiation de la recherche. Elle poursuit la démarche pluridisciplinaire de la formation autour des objets de jeu selon les cinq axes principaux de la formation à savoir :

  • La ludologie : Qui recoupe toute les questions de recherche fondamentale sur le jeu, les jeux et le jouer en sciences humaines (sociologie, anthropologie, sciences politiques, psychologie, histoire,…).
  • La ludopédagogie : Qui explore les aspects pratique de la transmission des savoirs par l’utilisation du jeu.
  • La ludothéconomie : Où nous nous proposons d’étudier et de proposer des outils, méthode, enjeux et savoirs propre à la profession de ludothécaire et au développement de ce métier.
  • Le game design : Où nous nous proposons d’étudier les dispositifs de jeu, stratégie de joueurs et différents procédés mécaniques participants de l’esthétique ludique des jeux (tant dans leurs dimensions artistique que sociale).
  • La culture ludique : Notre groupe de recherche s’inscrit dans le projet plus global de la formation qui cherche à promouvoir et étudier la variété des jeux et leurs usages (en particulier le développement de la gamification et ses problèmes dans différents espaces de la société) dans la société contemporaine.


Notre démarche s’inspire ainsi d’une volonté double, d’une part l’importance d’une réflexivité de la pratique, qui se doit d’être consciente, réfléchie et confrontée tant au terrain qu’à la réflexion portée par des communautés de chercheurs, professionnels et passionnés du jeu. Et d’autre part, à une mobilisation, confrontation et articulation concrète des modèles théoriques de cette même communauté avec le terrain et la pratique professionnelle.

Dans ce cadre, nous nous impliquons dans des projets qui peuvent être de la recherche fondamentale ou appliquée, ainsi qu’une participation à la diffusion des connaissances sur le jeu par l’intermédiaire de formations ou de médiation culturelle.

 

Contact

Unité de Recherche en Sciences et Techniques du Jeu  - UR STJ

Coordinateur : Barbier Jean-Emmanuel

Haute Ecole Bruxelles Brabant – IESSID

26, rue de l'Abbaye 1050 Bruxelles.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

UE IESSID

HE2B

Règlement de la bibliothèque

Conditions d’accès

  • La bibliothèque est accessible :
    - aux membres du personnel de la Catégorie Sociale sans condition
    - aux étudiants de la Catégorie Sociale
    - aux étudiants et membres du personnel des établissements de l’enseignement supérieurs (convention ARES)
    - à toute personne extérieure qui désirerait consulter les collections à des fins didactiques ou de recherche.
  • Toute personne prise en flagrant délit de vol ou responsable de détériorations volontaires d’ouvrages ou du matériel se verra interdire l’accès de la bibliothèque, au moins jusqu’à la fin de l’année scolaire et sera susceptible d’encourir des sanctions disciplinaires.

 

Conditions de prêt


Les prêts sont gratuits.

  • Le prêt de documents est accordé uniquement aux membres (étudiants et personnel) de la Haute Ecole Bruxelles Brabant et des établissements de l’enseignement supérieur (convention ARES). Aucun prêt ne sera accordé aux personnes ne répondant pas à ces conditions.
  • Le prêt est limité à 6 documents (ouvrages et/ou périodiques), pour une durée de 1 mois. Un prêt peut être renouvelé une fois. Une prolongation peut être refusée si l’ouvrage a été réservé.
  • En cas de retard, il n’y a pas d’amende, mais une interdiction de prêt proportionnelle à la durée du retard.
  • Les utilisateurs sont priés de respecter les procédures et les délais d’emprunt. Aucun prêt ne sera accordé à un lecteur qui n’est pas en règle.
  • Les ouvrages munis d’une pastille rouge, les ouvrages de référence (dictionnaires et encyclopédies), ainsi que le dernier numéro de chaque périodique sont exclus du prêt.
  • Tout ouvrage perdu ou détérioré sera remplacé aux frais du lecteur. Celui-ci est responsable des documents empruntés à son nom. Le lecteur devra racheter le document lui-même.
  • Les emprunts de livres doivent être impérativement enregistrés auprès du bureau de prêt. Aucun document ne peut sortir de la bibliothèque sans avoir été préalablement enregistré.

 

Photocopies et impressions

  • Une photocopieuse est à la disposition des lecteurs. Pour effectuer des copies ou imprimer sur la photocopieuse, les étudiants sont priés de recharger leur carte d’étudiant au secrétariat.


Comportement à l’intérieur de la bibliothèque

  • Il est interdit de manger, boire, de fumer dans la bibliothèque.
  • L’utilisation du smartphone est tolérée en mode silencieux. Les appels se font à l’extérieur.
  • La bibliothèque est un lieu de travail, un certain silence y est donc de rigueur. Les utilisateurs sont priés de respecter le silence, de faire en sorte de ne pas gêner le travail individuel, de parler à voix basse lorsqu’ils travaillent en groupe et de fermer soigneusement la porte d’entrée. Tout manquement à ces consignes engendrera l’exclusion de la bibliothèque.
  • Les lecteurs sont tenus de maintenir la propreté des lieux ; ils sont tenus de manipuler les documents avec soin, de ne pas les dégrader par des annotations et/ou surlignements, de signaler au bibliothécaire toute dégradation qu’ils auraient pu constater.
  • Les lecteurs sont priés de ne pas reclasser les ouvrages en rayon, les documents doivent être laissés sur les tables. Le bibliothécaire se chargera du rangement.
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random

Actualités de la section

  • All
  • Bibliothécaire Documentaliste
  • IESSID