Accart

Suite à la sortie de leur livre "Bibliothécaires, documentalistes : tous entrepreneurs ?", Clotilde Vaissaire-Agard (consultante et formatrice en information-documentation, mais aussi éditrice) et Jean-Philippe Accart (directeur de la Bibliothèque et Archives Ecole hôtelière de Lausanne) ont partagé leur vision de l'évolution des métiers de l'infodoc à nos étudiants, à l'occasion d'une conférence organisée en collaboration avec l'Association belge de documentation (ABD).

Chaque professionnel de l’information se reconnaît dans ce métier pour diverses raisons (amour du métier, lien avec le public, métier de service…) et une appartenance forte à une profession. Le côté créatif est un facteur attractif également car, même si le métier est « réglementé » et suit des normes et des standards qui lui sont propres, il est – encore – possible de créer, d’inventer et d’innover. Il n’est donc pas très éloigné d’une certaine idée de l’entrepreneuriat, il en est même proche.

accart publicSi les décideurs et les managers parlent de profit, de rentabilité, de retour sur investissement, les professionnels de l’information parlent de "retour positif à la société". A côté des services traditionnels d’une bibliothèque, il y a place pour un ensemble de services et de prestations documentaires ou d’information qui s’avèrent utiles voire essentiels à la société.

Mots-clés: IESSID, Bibliothécaire-documentaliste

  • Default
  • Title
  • Date
  • Random

Actualités de la section

  • All
  • Bibliothécaire Documentaliste
  • IESSID